Publié par

Thréonine

Thréonine-aide-de-digestion

La thréonine fait partie de ces acides aminés dits essentiels, le corps ne pouvant le fabriquer. Des apports via l’alimentation représentent les seules sources possibles afin de couvrir les besoins.

A quoi sert la thréonine ?

  • Une digestion optimale n’est possible qu’en présence de thréonine, un contributeur majeur des échanges nutritifs notamment entre les intestins et le sang, tout en participant à la dispersion des graisses au niveau du foie : 60% de la thréonine est utilisée par le tube digestif, celui-ci en ayant besoin pour la production des sécrétions digestives ( mucus).
  • La thréonine joue un rôle dans la formation de l’émail des dents ainsi que dans celle du collagène et de l’élastine, dont la peau, les cheveux mais aussi les tissus conjonctifs en général ne sauraient se priver.
  • Du fait de la teneur élevée en thréonine des immunoglobulines, nos anticorps, un déficit en thréonine peut en affecter leur production : une bonne réponse immunitaire n’est possible qu’en présence, entre autre, de thréonine.
  • La thréonine joue un rôle de précurseur pour la formation de glycine et de sérine, deux autres acides aminés dont l’organisme a besoin pour bien fonctionner. 
  • Enfin, la thréonine contribue à maintenir l’équilibre protéique au sein de l’organisme.

Ou trouver la thréonine ?

Les protéines animales comme la viande, rouge ou blanche, les œufs ainsi que les produits laitiers en renferment des quantités non-négligeables. Côté végétal, le germe de blé ainsi que certaines graines oléagineuses, comme les noix, et les fèves représentent les autres sources d’apport possibles.

Les recommandations en thréonine :

  • La dose recommandée de thréonine est fixée entre 500 à 1500 mg/jour.
  • Une carence en thréonine demeure possible, celle-ci pouvant entraîner des problèmes de peau, une mauvaise digestion, voir même une malnutrition ainsi qu’une irritabilité.