Publié le

Plante vivace de l’Europe méridionale, la santoline se complaît dans les terrains rocailleux et calcaires.

Plante vivace de l'Europe méridionale, la santoline se complaît dans les terrains rocailleux et calcaires.

Plante vivace de l’Europe méridionale, la santoline, de son nom latin Santolina Chamœcyparissus (Astéracées), se complaît dans les terrains rocailleux et calcaires.

Santoline petit cyprès ou blanche, Garde-robe, Faux cyprès ou Aurone femelle, tels sont les autres noms vernaculaires dont elle est parfois affublée. Facilement reconnaissable de par son odeur puissante couplée à un goût particulièrement amer, la santoline demeure une plante tout autant utilisée en phytothérapie qu’en aromathérapie.

La composition de la santoline :

  • Tanins et résines représentent les deux composants majeurs de cette plante, contenus dans les sommités fleuries récoltées pendant l’été ainsi que dans ses feuilles, récoltées, quant à elles, avant la floraison.
  • Les semences, une fois distillées, permettent d’obtenir une huile essentielle, particulièrement appréciée en aromathérapie.

Les propriétés de la santoline :

  • En bain aromatique, l’huile essentielle de santoline, de par ses vertus emménagogues, soulage les douleurs menstruelles, les douleurs ainsi que les spasmes musculaires et combat la fatigue imputable au surmenage et à la nervosité, de par son action stimulante.
  • En onguent, l’huile essentielle de santoline est un fameux baume pour les blessures cutanées, les plaies, les piqûres d’insectes, les écorchures, les brûlures.
  • De par son action vermifuge, elle représente un remède des plus efficaces pour éradiquer les parasites intestinaux ou vers (oxyures, ascaris), soit en infusant les graines, soit en ayant recours à son huile essentielle : 6 gouttes d’huile essentielle de santoline, prise quotidiennement, ce, une semaine par mois, dans une cuillère à café de miel ou dans 250 ml de tisane ou d’eau chaude permettent de se vermifuger de façon naturelle.

Les autres utilisations de la santoline :

  • Egalement utilisée pour agrémenter les jardins, de par ses belles feuilles grises et ses capitules d’un splendide jaune d’or qu’elle déploie, la santoline permet de protéger le linge de maison des mites : son feuillage dégageant une odeur de lavande très forte fait d’elle un parfait insectifuge.
  • Jadis, cette plante était utilisée pour éloigner les mouches de la viande sur les étalages.
  • En Italie, les feuilles, de par leur goût amer, peuvent agrémenter certains ragoûts de viande ou plats de poisson italiens) : une plante condiment des plus faciles à utiliser en petites quantités toutefois.

Les précautions d’emploi de la santoline :

  • L’huile essentielle pouvant s’avérer éventuellement toxique à forte dose, et en l’absence d’études de sa parfaite innocuité, elle demeure contre-indiquée chez l’enfant ainsi que chez la femme enceinte.
  • Ne pas confondre la santoline avec la santonine, une autre plante de la famille des Astéracées « Artemisia cina ».