Publié le

Originaire d’Afrique occidentale, le kolatier, dont on utilise les précieuses graines, est désormais cultivé sous tous les tropiques.

Originaire d'Afrique occidentale, le kolatier, dont on utilise les précieuses graines, est désormais cultivé sous tous les tropiques.

Originaire d’Afrique occidentale, le kolatier, dont on utilise les précieuses graines, est désormais cultivé sous tous les tropiques.

De la famille des sterculiacées, cet arbre « cola acuminata »donnent de larges gousses qui peuvent contenir entre 5 à 10 graines, parfois qualifiées également de noix : récoltées à maturité, débarassées de leur enveloppe, elles seront ensuite séchées au soleil.

Que renferme la noix de kola ?

La noix de kola renferme de la caféine, sa teneur pouvant atteindre jusqu’à 2,5% de son poids, de 5 à 10% de tanins, des précieux anti-oxydants, du phlobaphène et des anthocyanines et quelques traces de théobromine : sa richesse en méthylxanthines a fait que la noix de kola entre dans la composition de médicaments pharmaceutiques, destinées aux maladies pulmonaires obstructives chroniques ainsi que dans l’asthme.

L’histoire du kolatier :

Le kolatier mais et surtout sa noix ont de tout temps étaient utilisés en Afrique centrale et occidentale, son usage faisant partie intégrante de la vie quotidienne. La graine est mâchée à longueur de journée du fait de ses propriétés digestives, toniques voir même aphrodisiaque, du fait de sa teneur en caféine. Plus près de nous, le Coca-Cola® renfermait à l’origine de la noix de kola, un ingrédient qui fut remplacé par une caféine de synthèse.

Les vertus et indications de la noix de kola :

  • Tout comme le café, la noix de kola permet de soigner les maux de tête ainsi que les migraines, de par la présence de caféine.
  • Diurétique et astringente, elle peut être d’un bon secours en cas de diarrhée ainsi que de dysenterie, du fait de la présence de flavonoïdes.
  • Connue pour son action stimulante sur le système nerveux, la noix de kola contribue également à favoriser la tonicité musculaire ainsi qu’à combattre la léthargie. En cas de fatigue, il est nécessaire de consommer au moins 60 mg de caféine pour obtenir à la fois des effets sur la vigilance mais aussi sur les performances cognitives.
  • Durant les périodes de convalescence faisant suite à des maladies chroniques, la noix de kola reste utilisée en Afrique occidentale mais aussi dans les pays anglo-saxons comme antidépresseur.

Les contre-indications de la noix de kola :

  • Son usage est déconseillé en cas d’ulcère gastrique et de palpitations, notamment lors d’une tension artérielle élevée.
  • Attention à toute association de noix de kola, et donc de caféine avec de l’éphédra et de l’éphédrine, leurs effets stimulants pouvant être plus qu’augmentés. Les effets du kola s’ajoutent également à ceux des aliments, boissons et autres produits qui contiennent de la caféine.
  • La caféine que contient le kola peut causer de l’insomnie, de la nervosité.

D’autres variétés de kola :

  • Ne pas confondre la noix de kola avec le gotu kola, une autre plante qui ne renferme pas de caféine, avec des usages thérapeutiques différents .
  • « Cola nitida », qui pousse en Afrique, au Brésil et aux Antilles est utilisée de la même manière que l noix de kola.