Publié le

L’iode un oligo-élément essentiel, dont le nom dérive du mot grec « ioeidès » qui signifie violet.

L'iode un oligo-élément essentiel, dont le nom dérive du mot grec "ioeidès" qui signifie violet.

L’iode un oligo-élément essentiel, dont le nom dérive du mot grec « ioeidès » qui signifie violet.

Sa découverte est due au chimiste Bernard Courtois en 1811, qui l’a isolé à partir d’algues destinées à l’époque à la production de salpêtre lors des guerres napoléoniennes.

L’intérêt de l’iode est connu depuis bien longtemps puisque sa teinture était déjà utilisée au 19ème siècle. L’essentiel de l’iode est d’origine maritime, son origine terrestre étant inégale du fait des précipitations: les plantes peuvent en contenir des teneurs très variables et pas toujours suffisantes pour les besoins de l’organisme.

Quel est le rôle de l’iode ?

  • L’iode est tout d’abord absorbé sous forme d’ions au niveau de l’estomac et du duodénum et stocké principalement dans la thyroïde, son élimination se faisant par la voie rénale.
  • L’iode est indispensable à la production des hormones thyroïdiennes, hormones indispensables au développement cérébral ainsi qu’à la régulation du métabolisme cellulaire(cardiaque, musculaire, nerveuse et digestive).
  • Il lutte contre la fatigue, l’obésité, joue un rôle sur la santé des phanères, participe à la conversion de la vitamine A et est un antitoxique et dépuratif majeur.

Peut-on être carencé en iode ?

  • Les situations de carence majeure en iode étaient encore fréquentes au début du XXe siècle, notamment parmi les populations montagnardes, qui ne pouvaient se procurer du sel du fait de son prix trop élevé : les cas de difformité et de nanisme étaient donc fréquents, ce qui a donné lieu à la définition de l’état de crétinisme, d’où l’expression « crétin des Alpes ».
  • La situation en Europe s’est nettement améliorée mais les situations de déficits en iode restent fréquentes, avec des conséquences notables sur le fonctionnement de la glande thyroïde. Obésité, retard intellectuel, baisse de la libido et de la fertilité, hypothyroïdie, asthénie, augmentation des avortements spontanés peuvent tous avoir pour origine un déficit en iode, avec un risque plus importants chez les femmes enceintes ainsi que celles qui allaitent leur enfant.
  • En Europe, la cause la plus fréquente de surcharges iodées réside dans la prise de médicaments comme les produits de contraste, les anti-arythmisants cardiaques ou les désinfectants. Ces produits doivent d’ailleurs être évités chez la femme enceinte, pendant l’accouchement ainsi que chez le jeune enfant. Un excès d’iode peut entrainer une inhibition de la synthèse des hormones thyroïdiennes, avec apparition d’un goitre, des cas d’hyperthyroïdie, source d’irritabilité, d’amaigrissement et d’insomnie.

Quels sont les aliments riches en iode ?

L’iode est très présent dans les algues, le poisson, les crustacés, le sel marin. Côté végétal, le soja, les haricots verts, l’ail, l’oignon, l’épinard, le cresson, la tomate, le navet, le poireau, la carotte, le chou et le radis en sont d’excellentes sources tout comme l’ananas, la poire et le raisin.

L’iode est-il toujours bien toléré ?

  •  La teinture d’iode, une forme d’iode (diiode) dissous dans de l’éthanol est utilisé en pharmacie et en milieu hospitalier comme antiseptique puissant, facilement reconnaissable aux traces jaunes sombres qu’il laisse sur la peau.
  • L’iode, s’il est « manié » dans un cadre professionnel, est un agent chimique dangereux : il est nocif par inhalation et par contact avec la peau.
  • L’iode est parfois incriminé d’être à l’origine de certaines allergies*: c’est le cas notamment de certains produits contrastant injectés pour des examens de radiologie ou encore lors de la consommation de certains fruits de mer. Or, une personne peut être allergique à l’un des composés de l’iode mais jamais à l’élément iode qui entre dans la composition de certaines hormones thyroïdiennes.

http://www.urgencenucleaire.qc.ca/documentation/iodemdque.pdf