Publié par

L’huile essentielle d’ammi ou de khella, son utilisation en médecine traditionnelle remonte au temps des pharaons

L'huile essentielle d'ammi ou de khella, son utilisation en médecine traditionnelle remonte au temps des pharaons

L’huile essentielle d’ammi ou de khella provient des graines d’une plante annuelle aux petites fleurs blanches, de la famille des Apiacées: l’amni visnaga.

Originaire d’Afrique du Nord, cette plante a progressivement élu domicile dans la région méditerranéenne bien que son utilisation en médecine traditionnelle remonte au temps des pharaons. Parfois appelée l’Herbe au cure-dents, cette plante, de par surtout ses vertus antispasmodiques, est utilisée soit par fumigation ou décoction de son ombelle et de ses fruits, soit par distillation de ses semences : une huile essentielle incolore mais très aromatique aux notes anisées.

Que contient l’huile essentielle d’ammi ?

  • Cette huile essentielle demeure avant tout riche en esters terpéniques (2-méthylbutanoate de 2-méthylbutyle) mais contient également du linalol et du bornéol ( monoterpénols) très connus pour leurs propriétés antiseptiques et immunostimulantes.
  • Des lactones, plus particulièrement de l’allantolactone. ainsi que des coumarines, des furocoumarines, pyrocoumarines et chromones y sont présentes tout comme la khlelline, un vrai spasmolytique à elle seule.

Les propriétés de l’huile essentielle d’ammi :

  • De par ses constituants, qui lui confère un puissant effet spasmolytique, l’huile essentielle d’ammi contribue à dilater les bronches et présente de ce fait un intérêt majeur en cas d’asthme.
  • En cas d’asthme allergique ou nerveux , appliquer au niveau du plexus solaire un mélange composé de 0, 5 ml d’huile essentielle de khella( environ 10 gouttes), associée à de l’huile essentielle de marjolaine à coquilles ou de petitgrain bigaradier, dans les mêmes proportions, le tout dans 20 ml d’huile végétale de noisette.
  • De même, l’huile essentielle d’ammi permet de lever les spasmes situés au niveau des artères coronaires, tout en fluidifiant la circulation du sang, de par son action anticoagulante.
  • Efficace d’autre part pour éliminer les calculs biliaires, cette huile l’est tout autant en cas de calculs rénaux : en détendant les muscles de l’uretère, elle atténue la douleur causée par le calcul tout en favorisant son évacuation.

Les contre-indications de l’huile essentielle d’ammi :

  • Cette huile reste réservée à un usage externe et ne doit pas être utilisée pendant la grossesse, l’allaitement ainsi que chez les enfants de moins de 6 ans, de par notamment la présence de lactones.
  • Photosensibilisante, de par la présence de coumarines, son utilisation suppose d’éviter de s’exposer au soleil après une application cutanée de cette huile.