Posted on

Le brome, le 5ème anion du corps humain

le Le brome, 5ème anion du corps humain

Le brome est un élément qui fut isolé par Balard en 1826, élément présent naturellement dans bon nombre de substances inorganiques.

Le brome se produit notamment sous forme de sels dans l’eau de mer, les ressorts minéraux et les gisements de sel. Le brome, trouvé en tant que bromure, sa forme la plus habituelle, est abondant dans le plasma et les tissus humains, après le chlorure, le bicarbonate, le phosphate et le sulfate : il représente le 5ème anion du corps humain.

Les meilleures sources alimentaires de brome :

  • Toutes les céréales, les lentilles, le pain, le foie (abat), la viande et certains vins en contiennent mais c’est sans compter sur les légumes comme le champignon et l’artichaut.
  • Côté fruit, l’abricot, la figue, la fraise, la groseille, la mandarine, l’orange, la pomme et le raisin en sont de bonnes sources également. Le brome, sous sa forme de bromure, est utilisé dans certaines préparations minérales colloïdales ou liquides ainsi que dans certains remèdes homéopathiques ( bromatum de kali).

Les autres sources du brome :

L’homme a commencé à introduire dans l’environnement des composés organiques bromés, absorbés par la peau ou respirés, pas toujours naturels et qui peuvent s’avérer plutôt nocifs : des dysfonctionnements du système nerveux sont possibles, ainsi que des dommages sur des organes tels que le foie, les reins, les poumons, un dysfonctionnement de l’estomac et du système gastro-intestinal, voir même une perturbation du matériel génétique. Certaines formes de composés organiques bromés, comme le bromure d’éthylène, ont même été incriminés dans l’apparition de certains cancers.

Quel est le rôle exact du brome ?

  • A l’heure actuelle, même si aucun besoin n’a été précisé par les autorités compétentes, quelques cas d’insuffisances ont été constatées mais seulement chez les animaux (le brome est présent en petites quantités chez tous les êtres vivants), engendrant des diminutions de la fertilité et de l’espérance de vie.
  • Chez certains patients hémodialysés, leur problèmes d’insomnie ont été associés à une insuffisance de bromure : le brome aurait un effet sédatif sur le système nerveux. Le bromure de potassium a notamment été employé comme drogue sédative aux Etats-Unis et est de temps en temps employé comme sédatif et anticonvulsivant en Europe.
  • Le bromure de potassium, sa forme la plus utilisée, peut mener à l’intoxication s’il est ingéré en grandes doses, menant à une dépression grave du système nerveux central y compris le coma.

A travers la nourriture et l’eau, l’homme absorbe des doses élevées de composés bromés inorganiques, comportant un risque pour sa santé (système nerveux, glande thyroïde) : le brome n’est donc pas considéré comme un aliment essentiel pour les humains.