Posted on

L’arginine est un constituant des protéines ainsi qu’une source d’énergie, de carbone et d’azote pour les organismes vivants. Lors de traumatismes…

L'arginine est un constituant des protéines ainsi qu'une source d'énergie, de carbone et d'azote pour les organismes vivants. Lors de traumatismes...

Découverte par le chimiste suisse Ernst Schultze en 1886, l’arginine fut isolée pour la première fois à partir de plants de lupin. L’arginine fait partie des acides aminés qualifié de « non essentiel », celle-ci pouvant être synthétisée par l’organisme humain, à partir de la proline, de la glutamine et du glutamate. L’arginine est un constituant des protéines ainsi qu’une source d’énergie, de carbone et d’azote pour les organismes vivants. Lors de traumatismes, d’une intervention chirurgicale importante ou de certaines maladies, il est toutefois utile de pouvoir l’apporter via l’alimentation ou sous forme compléments alimentaires, sa synthèse devenant alors insuffisante.

Le rôle de l’arginine :

  • Ses rôles sont multiples, l’un de ses premiers étant d’assurer la division cellulaire.
  • Le bon fonctionnement du système immunitaire reste entre autre sous sa dépendance , ainsi que la sécrétion de certaines hormones, dont notamment l’hormone de croissance.
  • Le processus de guérison des blessures va de pair avec une quantité adéquate d’arginine.
  • L’un de ses autres rôles réside dans le fait qu’elle contribue à éliminer l’ammoniaque présente dans le corps.
  • Elle régularise le niveau de sel dans le sang et évite la rétention d’eau sous-cutanée.
  • Sa synthèse permet de plus au corps de fabriquer de la créatine, un nutriment contribuant au développement et au bon fonctionnement des muscles mais aussi aidant à brûler les graisses.
  • À partir de l’arginine, le corps fabrique de l’oxyde nitrique, une substance qui favorise la dilatation des vaisseaux sanguins : l’arginine a toute sa place pour le traitement de certaines dysfonctions érectiles*, autant chez la femme que chez l’homme, tout comme pour prévenir l’apparition de certaines maladies cardio-vasculaires ( régularisation du taux de cholestérol et de l’hypertension artérielle).

Les aliments riches en arginine :

  • Les céréales complètes, le riz brun tout comme l’avoine et le sarrasin restent de bonnes sources d’arginine. Les protéines comme la viande rouge mais aussi la volaille, le poisson et les produits laitiers viennent compléter le tableau. Les oléagineux comme l’amande, la noisette ainsi que les graines de pistache ou de tournesol en contiennent des teneurs intéressantes, tout comme les légumes, faciles à consommer au quotidien. Le miel et les produits de la ruche en général en sont de bons pourvoyeurs.
  • Certaines boissons énergisantes, même si leurs vertus nutritives peuvent sembler contestables, en renferment parfois des quantités non-négligeables : le Red Bull mais aussi le Hornii, plus commercialisé aux Etats-Unis, pour n’en citer que quelques-unes.

Peut-on être carencé en arginine ?

La période de croissance tout comme celle liée à la vieillesse**, ainsi que lors de la pratique de sport intense sans oublier certaines maladies et une sous-alimentation chronique peuvent favoriser une carence. Les manifestations principales se traduisent la plupart du temps par une mauvaise cicatrisation, une chute des cheveux, une constipation ainsi qu’une dégénérescence graisseuse du foie : il est nécessaire dans ce cas de se supplémenter rapidement.

Les contre-indications de l’arginine :

  • La consommation d’arginine est déconseillée aux femmes enceintes ou à celles qui allaitent, aux asthmatiques , aux personnes souffrant d’une insuffisance rénale, d’une cirrhose de foie ou à aux personnes en crises d’herpès ( mais la prise d’arginine est possible en dehors de toute crise).
  • L’arginine ne doit pas être prise en même temps que certains « médicaments » vasodilatateur ou hypotenseur, tels que le Viagra® ou le Cialis®, l’arginine produisant également de l’oxyde nitrique.
  • Quelques effets indésirables tels que des malaises gastro-intestinaux, des maux de tête ou de la diarrhée peuvent parfois être observés.
  • L’arginine est utilisée en médecine humaine afin d’explorer les fonctions sécrétoires de l’hormone de croissance à doses toutefois élevées, avec de fréquents troubles digestifs.

Les apports recommandés en arginine :

A ce jour, il n’existe pas d’apports journaliers recommandés, même s’il on estime qu’ils se situent aux alentour de 5 à 6 grammes par jour pour un adulte, ayant une alimentation dite équilibrée. La production de l’organisme se situe quant à elle aux alentours des 15 grammes.

* Chen, I., Wollman, Y., Chernichovsky, T., Iaina, A., Sofer, M., & Matzkin, H. (2001) Effect of oral administration of high-dose nitric oxide donor l-arginine in men with organic erectile dysfunction: results of a double-blind, randomized, placebo-controlled study BJU International, Volume 83, issue 3, (pp. 269-273)
**Hursen, M., Regan, M.C. & Kirk S.J. (1995) Metabolic effects of arginine in a healthy elderly