Publié par

Hysope

Hysope

De son nom latin, Hyssopus officinalis, l’hysope fait partie de la famille des Lamiacées. Originaire du sud de l’Europe, l’hysope apprécie plus particulièrement les lieux ensoleillés et secs, faisant du pourtour méditerranéen l’un de ses lieux de prédilection.

Ses belles sommités fleuries bleutées, récoltées en été, représentent les parties utilisées en phytothérapie, qui, une fois distillées, délivrent une huile essentielle utilisée en aromathérapie.

L’histoire de l’hysope :

Déjà utilisée au 1er siècle de notre ère par Dioscoride, l’hysope associée avec d’autres plantes, dont notamment le figuier, faisait figure de « panacée », ses usages étant réservés à l’époque à la sphère respiratoire pour calmer les toux chroniques, l’asthme, les pleurésies tout comme l’insuffisance respiratoire. Dans un autre usage, l’hysope représente l’un des ingrédients contenus dans la chartreuse de Parme, une liqueur non moins célèbre, toujours fabriquée de nos jours.

Que renferme l’hysope ?

  • Les sommités fleuries renferment une substance au principe amer, la marrubine, ainsi que des flavonoïdes et des tanins.
  • Son huile essentielle contient, quant à elle, du pino-camphone ainsi que du thyuone, des molécules qui nécessitent l’usage de son huile essentielle sous contrôle médical, du fait des crises d’épilepsie qu’elle pourrait engendrer.

Les indications de l’hysope :

  • De par ses propriétés à la fois sédatives et toniques, l’hysope présente une sphère d’action assez large.
  • De par la présence de marrubine, l’hysope constitue un puissant expectorant, particulièrement efficace lors d’épisodes bronchiques et d’affections respiratoires, ce d’autant plus, dans le cas de sécrétions abondantes : elle permet à la fois de fluidifier et d’expectorer.
  • De par son action sédative, l’hysope s’avère être une plante de première intention pour les terrains asthmatiques, d’autant plus si des congestions au niveau des muqueuses y sont associées.
  • L’appareil digestif y trouve également un soulagement, notamment en cas de flatulences, de colique ainsi qu’en cas d’épisodes d’indigestion.

Les précautions d’emploi  liées à l’hysope :

De par la présence des molécules contenues surtout dans son huile essentielle, l’hysope ne peut être obtenue que sur prescription médicale.