Posted on

Le brome, le 5ème anion du corps humain

le Le brome, 5ème anion du corps humain

Le brome est un élément qui fut isolé par Balard en 1826, élément présent naturellement dans bon nombre de substances inorganiques.

Le brome se produit notamment sous forme de sels dans l’eau de mer, les ressorts minéraux et les gisements de sel. Le brome, trouvé en tant que bromure, sa forme la plus habituelle, est abondant dans le plasma et les tissus humains, après le chlorure, le bicarbonate, le phosphate et le sulfate : il représente le 5ème anion du corps humain.

Les meilleures sources alimentaires de brome :

  • Toutes les céréales, les lentilles, le pain, le foie (abat), la viande et certains vins en contiennent mais c’est sans compter sur les légumes comme le champignon et l’artichaut.
  • Côté fruit, l’abricot, la figue, la fraise, la groseille, la mandarine, l’orange, la pomme et le raisin en sont de bonnes sources également. Le brome, sous sa forme de bromure, est utilisé dans certaines préparations minérales colloïdales ou liquides ainsi que dans certains remèdes homéopathiques ( bromatum de kali).

Les autres sources du brome :

L’homme a commencé à introduire dans l’environnement des composés organiques bromés, absorbés par la peau ou respirés, pas toujours naturels et qui peuvent s’avérer plutôt nocifs : des dysfonctionnements du système nerveux sont possibles, ainsi que des dommages sur des organes tels que le foie, les reins, les poumons, un dysfonctionnement de l’estomac et du système gastro-intestinal, voir même une perturbation du matériel génétique. Certaines formes de composés organiques bromés, comme le bromure d’éthylène, ont même été incriminés dans l’apparition de certains cancers.

Quel est le rôle exact du brome ?

  • A l’heure actuelle, même si aucun besoin n’a été précisé par les autorités compétentes, quelques cas d’insuffisances ont été constatées mais seulement chez les animaux (le brome est présent en petites quantités chez tous les êtres vivants), engendrant des diminutions de la fertilité et de l’espérance de vie.
  • Chez certains patients hémodialysés, leur problèmes d’insomnie ont été associés à une insuffisance de bromure : le brome aurait un effet sédatif sur le système nerveux. Le bromure de potassium a notamment été employé comme drogue sédative aux Etats-Unis et est de temps en temps employé comme sédatif et anticonvulsivant en Europe.
  • Le bromure de potassium, sa forme la plus utilisée, peut mener à l’intoxication s’il est ingéré en grandes doses, menant à une dépression grave du système nerveux central y compris le coma.

A travers la nourriture et l’eau, l’homme absorbe des doses élevées de composés bromés inorganiques, comportant un risque pour sa santé (système nerveux, glande thyroïde) : le brome n’est donc pas considéré comme un aliment essentiel pour les humains.

Posted on

Leucine, acide aminé essentiel

Acide aminé essentiel dit essentiel, le corps humain ne pouvant le fabriquer, la leucine représente environ 8% de l'ensemble des acides aminés présents dans les structures protéiques de

Acide aminé essentiel dit essentiel, le corps humain ne pouvant le fabriquer, la leucine représente environ 8% de l’ensemble des acides aminés présents dans les structures protéiques de l’organisme, avec une concentration importante au niveau des tissus.

A quoi sert la leucine ?

  • En plus d’entrer dans la composition des protéines, la leucine intervient dans la synthèse des stérols par les tissus adipeux et les muscles : cet acide aminé permet d’aider à préserver le tissu, à fournir de l’énergie au corps, les adeptes de la musculation ou d’efforts sportifs l’ayant bien compris.
  • Même si de nouvelles études seraient nécessaires pour en confirmer le bien fondé, la consommation de leucine permettrait de réguler la balance azotée, souvent déséquilibrée chez les personnes âgées et pouvant être à l’origine de leur perte de masse musculaire.
  • Cet acide aminé essentiel peut accélérer le processus de guérison au niveau des os, de la peau et des muscles.
  • Elle stimule la libération de l’insuline, ce qui réduit le taux de glucose dans le sang.

Les sources de leucine :

  • Le germe de blé représente l’aliment en renfermant le plus de quantité, aux alentours de 2000 mg pour 100 grammes, suivi de près par les céréales complètes ( blé, riz , soja), les arachides et noix, le fromage blanc caillé et les pois chiches au niveau végétal.
  • Certains poissons comme le thon, le saumon mais aussi le filet de bœuf viennent compléter le tableau des apports possibles au niveau alimentaire.

Les doses de leucine recommandées :

La dose recommandée de leucine se situe entre 1 à 20 g/jour et bonne nouvelle, aucune étude n’a montrée à ce jour des signes liés à une déficience en leucine.