Publié le

L’huile essentielle de nard

L'huile essentielle de nard

L’huile essentielle de nard, extraite des rhizomes ou racines de cette plante au doux nom de Nardostachys jatamansi,fait partie de la famille des Valérianacées, tout comme la valériane.

Parfois appelée Nard de l’Himalaya, où elle croît sur les contreforts de l’Himalaya, cette plante reste très utilisée en médecine ayur-védique traditionnelle tout comme son huile essentielle. De couleur jaune clair à jaune brun, elle possède une odeur épicée, très légèrement anisée, restant douce au demeurant.

Que renferme l’huile essentielle de Nard ?

Cette huile essentielle, riche en sesquiterpènes dont surtout du béta-gurjunène ainsi que du seychellène contient également des cétones dont la valéranone ainsi que des aldéhydes sesquiterpéniques dont le valérénal.

Les vertus principales de l’huile essentielle de nard: 

  • L’huile essentielle de nard est tout d’abord d’un usage des plus simples:aussi bien en interne, a raison de 2 gouttes sur un comprime neutre, que pure ou diluée sur une petite partie de la peau.
  • De par ses vertus apaisantes et calmantes, cette huile est toute indiquée en cas de tensions nerveuses, avec retentissement tout aussi bien sur la sphère cardiaque que respiratoire: en applications pures sur le plexus solaire, au niveau des poignets ou derrière la nuque.
  • Appliquée en massage, l’huile essentielle de nard permet de soulager les douleurs liées au psoriasis, souvent d’origine nerveuse, tout étant lie
  • Cette huile, diffusée dans une chambre a coucher, permet de favoriser un bon sommeil et se prête volontiers pour accompagner les adeptes de la méditation.
  • Ajoutée a hauteur de 10% dans une lotion capillaire, cette précieuse huile peut stimuler la repousse des cheveux.
  • Du fait de la présence de valerenal, les chats en apprécient particulièrement son odeur: attention a ne pas vous faire subtiliser votre flacon par les félins!

Les précautions d’emploi liées a l’huile essentielle de nard:

  • Du fait de la présence de cétones, mieux vaut éviter de l’utiliser chez la femme enceinte comme allaitante
  • En cas de prise de somnifères ou d’anxiolytiques, n’hésitez pas a demander l’avis de votre médecin ou thérapeute, ceci afin d’éviter des effets concomitants potentiels.
Publié le

La carotte – En aromathérapie, cette huile essentielle, à la couleur limpide et aux effluves terreuses et chaudes, rappelant les parfums forestiers, trouve toute sa place en aromathérapie.

La carotte - En aromathérapie, cette huile essentielle, à la couleur limpide et aux effluves terreuses et chaudes, rappelant les parfums forestiers, trouve toute sa place en aromathérapie.

La carotte, Daucus carota, dont on extrait par distillation à la vapeur ses graines, fait partie de la famille des apiacées. En aromathérapie, cette huile essentielle, à la couleur limpide et aux effluves terreuses et chaudes, rappelant les parfums forestiers, trouve toute sa place en aromathérapie.

Cultivée en Europe depuis au moins 2000 ans, elle a de tout temps était mentionnée dans plusieurs textes anciens en tant que remède, indépendamment de sa connotation de légume du « pauvre ».

Que contient l’huile essentielle de carotte ?

Cette huile renferme en majorité des sesquiterpénols, pouvant atteindre jusqu’à 60% de ses constituants, et notamment du carotol et du daucol, lui conférant ainsi son parfum très caractéristique. Les terpènes, surtout des pinènes ( monoterpènes) ainsi que du β-bisabolène y sont également présents ainsi que du linalol, pour ce qui est de sa teneur en monoterpénols. Quelques traces d’esters, aux vertus apaisantes, sous forme d’acétate de géranyle peuvent également retrouvés,bien que ne dépassant guère plus de 3% de ses constituants.

Les vertus de l’huile essentielle de carotte :

  • Cette huile reste l’huile de la peau par excellence, du fait de ses actions qui se veulent à la fois anti-inflammatoires, régénérantes des cellules cutanées et dermo-protectrices : l’huile essentielle de carotte a cette capacité à renforcer le système immunitaire de la peau, souvent sollicité de par les nombreuses agressions que la peau subit au quotidien.
  • Elle est parfaite pour se protéger du soleil (en complément sans la remplacer d’une protection solaire adaptée), en cas de peau sèche ou abîmée, d’acné mais aussi pour accélérer la cicatrisation suite à des brûlures.
  • En prévention d’intertrigo ( atteinte des plis) ou d’escarres, cette huile peut rendre de grand service et reste facile à utiliser puisque sans effets secondaires connus à ce jour : cette huile est celle des soins des nourrissons et des enfants, souvent concernés par les problèmes de peau.
  • En cas de jambes lourdes, l’huile essentielle de carotte, diluée à hauteur de 5% dans une huile végétale d’amande douce, et appliquée en massage,présente une action phlébotonique.

Une préparation anti-brûlures :

En cas de petite brûlure, il suffit d’appliquer la préparation suivante, après avoir laisser l’eau fraîche couler au moins 5 minutes sur les parties douloureuses : 1 goutte d’huile essentielle de carotte couplée à 3 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie, le tout mélanger dans une cuillère de macérat de millepertuis. A renouveler autant de fois que nécessaire jusqu’à disparition des signes.

Publié le

L’huile essentielle d’ammi ou de khella, son utilisation en médecine traditionnelle remonte au temps des pharaons

L'huile essentielle d'ammi ou de khella, son utilisation en médecine traditionnelle remonte au temps des pharaons

L’huile essentielle d’ammi ou de khella provient des graines d’une plante annuelle aux petites fleurs blanches, de la famille des Apiacées: l’amni visnaga.

Originaire d’Afrique du Nord, cette plante a progressivement élu domicile dans la région méditerranéenne bien que son utilisation en médecine traditionnelle remonte au temps des pharaons. Parfois appelée l’Herbe au cure-dents, cette plante, de par surtout ses vertus antispasmodiques, est utilisée soit par fumigation ou décoction de son ombelle et de ses fruits, soit par distillation de ses semences : une huile essentielle incolore mais très aromatique aux notes anisées.

Que contient l’huile essentielle d’ammi ?

  • Cette huile essentielle demeure avant tout riche en esters terpéniques (2-méthylbutanoate de 2-méthylbutyle) mais contient également du linalol et du bornéol ( monoterpénols) très connus pour leurs propriétés antiseptiques et immunostimulantes.
  • Des lactones, plus particulièrement de l’allantolactone. ainsi que des coumarines, des furocoumarines, pyrocoumarines et chromones y sont présentes tout comme la khlelline, un vrai spasmolytique à elle seule.

Les propriétés de l’huile essentielle d’ammi :

  • De par ses constituants, qui lui confère un puissant effet spasmolytique, l’huile essentielle d’ammi contribue à dilater les bronches et présente de ce fait un intérêt majeur en cas d’asthme.
  • En cas d’asthme allergique ou nerveux , appliquer au niveau du plexus solaire un mélange composé de 0, 5 ml d’huile essentielle de khella( environ 10 gouttes), associée à de l’huile essentielle de marjolaine à coquilles ou de petitgrain bigaradier, dans les mêmes proportions, le tout dans 20 ml d’huile végétale de noisette.
  • De même, l’huile essentielle d’ammi permet de lever les spasmes situés au niveau des artères coronaires, tout en fluidifiant la circulation du sang, de par son action anticoagulante.
  • Efficace d’autre part pour éliminer les calculs biliaires, cette huile l’est tout autant en cas de calculs rénaux : en détendant les muscles de l’uretère, elle atténue la douleur causée par le calcul tout en favorisant son évacuation.

Les contre-indications de l’huile essentielle d’ammi :

  • Cette huile reste réservée à un usage externe et ne doit pas être utilisée pendant la grossesse, l’allaitement ainsi que chez les enfants de moins de 6 ans, de par notamment la présence de lactones.
  • Photosensibilisante, de par la présence de coumarines, son utilisation suppose d’éviter de s’exposer au soleil après une application cutanée de cette huile.
Publié le

L’huile essentielle de Cannelle

L'huile essentielle de Cannelle

La cannelle, de son nom latin Cinnamomum verum syn. C.zeylanicum est un arbuste de la famille des Lauracées, originaire du Sri Lanka et du sud de l’Inde. Epice de renommée mondiale, elle était déjà utilisée en tant que plante médicinale en Egypte. Cultivée dans toutes les régions tropicales, notamment aux Antilles et aux Philippines, son écorce ainsi que ses feuilles sont très prisées pour en extraire une huile essentielle aux multiples vertus.

Comment obtient-on l’huile essentielle de cannelle ?

L’huile essentielle de cannelle s’obtient en premier lieu par la distillation de l’écorce, mais également des feuilles ou des racines du cannelier : l’huile essentielle de l’écorce reste la plus utilisée, car elle contient davantage de principe actif. De couleur jaune, son odeur chaude et sucrée est très caractéristique de la cannelle.

L’huile essentielle obtenue à partir de l’écorce :

  • Cette huile contient du cinnamaldéhyde ( 65 à 75%), son principe actif majeur, des sesquiterpènes ( béta-caryophyllène), des esters terpéniques (acétate de cinnamyle ) et des phénols (eugénol).
  • Ses principales propriétés se situe surtout au niveau de la sphère digestive puisqu’elle est antispasmodique et antiseptique intestinal, en plus d’être très utile dans les problèmes d’alternances de diarrhées et de constipation avec flatulences. Son spectre d’action ne s’arrête pas là puisqu’elle possède également une action tonique nerveuse, cardiaque et respiratoire. Pour soulager les affections des voies respiratoires et les refroidissements divers, il suffit de verser 1 goutte d’huile essentielle de cannelle sur 1 comprimé neutre ou dans une cuillère à café de miel.
  • À forte dose, l’huile essentielle de cannelle devient très stimulante : elle stimule l’énergie vitale, lors par exemple de dépression nerveuse par surmenage physique.

L’huile essentielle obtenue à partir des feuilles :

Cette huile essentielle, de couleur brun clair à brun foncé, est surtout riche en phénols ( eugénol), avec des propriétés plutôt axées sur les problèmes d’infections intestinales ( diarrhées, dysenteries,…), urinaires (cystites),les amibiases, les verminoses ainsi que les entérocolites infectieuses. Elle est un anti-bactérien à très large spectre, couplée d’une action puissante.

Les précautions liées à l’huile essentielle de cannelle :

  • C’est une huile dermocaustique, qu’il convient toujours de diluer au maximum à 20% dans une huile végétale, pour un usage externe ( friction sur l’estomac et l’abdomen en cas de douleurs ou de diarrhée), à poser sur un comprimé neutre ou à diluer dans une cuillère de miel en cas d’usage par voie interne.
  • Cette huile essentielle est à éviter chez les femmes enceintes, allaitantes, chez les enfants de moins de 5 ans et son utilisation ne doit jamais dépasser 7 jours.

Une autre huile essentielle de cannelle :

L’huile essentielle de cannelle de Chine est extraite du cinnamomum cassia, toujours de la famille des Lauracées. Son principal composant biochimique est toujours le cinnamaldéhyde ( 80% environ) avec quelques traces d’esters. Cette huile possède une action antibactérienne très puissante : elle agit souvent alors que d’autres huiles ou médicaments restent inefficaces. En plus de son action antivirale, elle présente des propriétés fongicides et parasiticides.

Les autres utilisations de l’huile essentielle de cannelle :

De par son odeur suave, boisée et sa saveur sucrée, cette huile essentielle est utilisée dans l’industrie du parfum mais également parfaite pour aromatiser les plats de viande, les vins aux épices, les bouillons ainsi que tous les plats sucrés ( crèmes, gâteaux, sirops). Une seule précaution à observer : ne pas avoir la main trop leste car son odeur risque de couvrir toutes les autres molécules odorantes de vos plats. En général, une à deux gouttes suffisent pour surprendre les papilles.

En cas de doute sur l’utilisation d’une huile essentielle, n’hésitez pas à demander conseil auprès d’un thérapeute confirmé : la prescription d’huiles essentielles par voie orale est réservée exclusivement aux médecins.

Publié le

L’huile essentielle de basilic

L'huile essentielle de basilic

De la famille des lamiacées, le basilic de son nom latin Osimum basilicum, est une plante aromatique annuelle, à feuilles vertes et à petites fleurs blanches ou roses, facilement reconnaissable à son parfum intense et frais à la fois.

Utilisé et apprécié en médecine chinoise et indienne depuis des millénaires , baptisée « la plante royale » déjà par les grecs, le basilic s’est petit à petit répandu à travers l’Europe et le monde, s’acclimatant facilement même dans des régions éloignées de son climat d’origine. Si de nombreuses variétés de basilic existent de nos jours et sont autant appréciées pour leurs vertus médicinales que culinaires, il en va de même pour l’huile essentielle qui, suivant les variétés distillées et leurs chémotypes, ne présente pas les mêmes propriétés et précautions.

Que contient l’huile essentielle de basilic ?

  • Son huile présente tout d’abord un aspect limpide, de couleur jaune claire avec une odeur associant à la fois les notes épicées, anisées et herbacées. Obtenue par distillation à la vapeur d’eau des parties aériennes de la plante, pas moins de 10 kilos de sommités fleuries sont nécessaires pour obtenir 10 ml d’huile essentielle.
    Le méthylchavicol, l’estragole et le linalol représentent les principales molécules obtenus lors de la distillation, avec des proportions variées suivant la variété distillée, lui conférant ainsi bon nombre de vertus mais aussi de précautions d’usages qu’il
  • convient de bien respecter.
  • L’huile essentielle de basilic tropical ou exotique chémotypée méthylchavicol présente des précautions spécifiques car le méthylchavicol (comme certains de ses dérivés),à fortes doses, sont classés comme substance cancérigène, une hépatocancérogénécité ayant été démontrée chez la souris : il convient d’après une recommandation européenne, de ne pas dépasser une à deux gouttes toutes les 24 heures d’huile essentielle de basilic tropical ,ce, sur une période n’excédant pas 24 à 72H.
  • L’huile essentielle de basilic commun originaire d’ Asie, « Ocimum gratissimum » chemotypé eugénol présente quant à lui des propriétés et précautions proches de l’huile essentielle de giroflier (clou). L’huile essentielle de basilic sacré « Ocimum sanctum », riche également en eugénol présente une forte action anti-inflammatoire liée à un pourcentage élevé de béta-caryophyllène.
  • Une autre variété à chémotype thymol , originaire et récoltée en Afrique, présente des propriétés et précautions proches de l’huile essentielle de thym commun chémotypé thymol.

Les indications de l’huile essentielle de basilic :

  • Idéale pour éliminer les ballonnements, les crampes d’estomac, les hoquets et les gaz intestinaux, cette huile peut être diluée à raison de 2 gouttes d’huile dans 250 ml d’eau tiède : il ne reste plus qu’à boire cette infusion délicatement parfumée. En cas de digestion difficile, mettre une goutte d’huile essentielle de basilic tropical sur un sucre, un morceau de pomme ou de miel.
  • Légèrement laxative, elle peut utilisée dans certains cas de constipation mais jamais au long cours.
  • Pour réguler le flux menstruel et soulager des douleurs utérines , associer au creux de la main 2 gouttes d’huile essentielle de basilic et 4 gouttes d’huile végétale de Calophyllum puis masser le ventre.
  • Puissante stimulante intellectuelle, cette huile soulage les migraines mais peut aussi aider les dépressifs, les insomniaques et les anxieux de par la grande stimulation énergétique qu’elle procure.
  • En cas de contractions musculaires, mais aussi d’arthrite, de tendinite, ou de rhumatisme, cette huile n’a guère son pareil pour agir sur tout le réseau musculaire du corps, en apportant une rapide sensation de bien-être et d’apaisement : elle est antalgique et anti-inflammatoire.
  • En cas de stress, il suffit simplement de verser une à deux gouttes d’huile essentielle de basilic sur un mouchoir et de respirer : détente et relaxation assurée.
  • Cette huile de par ses qualités antiseptiques et bactéricides protège des infections hivernales.
  • De par ses propriétés lipolytiques, elle est aussi indiquée pour dissoudre les graisses : à ne jamais toutefois utilisée pure sur la peau du fait de la présence de phénols, irritants pour la peau. Il convient de toujours diluer 2 gouttes pour 50 ml d’huile végétale en massage.

Les précautions d’emploi de l’huile essentielle de basilic :

Cette huile ne doit jamais être utilisée pure sur la peau, ni diffusée de par la présence des phénols qu’elle contient, irritants pour tous les types de muqueuses. Elle est également interdite en cas de grossesse, ainsi que chez les enfants.
En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil auprès d’un thérapeute confirmé : la prescription d’huiles essentielles par voie orale est réservée exclusivement aux médecins.

Publié le

L’huile essentielle de genévrier

Genévrier, l'huile essentielle

Le genévrier fut l’une des premières plantes à avoir été utilisée par l’homme pour ses qualités antiseptiques, ce depuis l’Antiquité. Originaire du bassin méditerranéen, cet arbuste des montagnes d’Europe fait partie de la famille des cupressacées, Juniperus communis, de son nom latin.

Des feuilles toujours vertes en forme d’aiguilles, des petites fleurs jaunes ainsi qu’une odeur de senteur verte et fraîche de conifère sont très faciles à repérer lors des ballades dans les montagnes ou dans la garrigue. De ses baies d’une teinte bleu noir, une fois les fruits arrivés à maturité, ainsi que de ses rameaux est extraite une huile essentielle aux multiples vertus : 100kg de baies sont nécessaires pour obtenir 1,5 kg d’huile essentielle.

Que contient l’huile essentielle de genévrier ?

  • D’un aspect limpide, sa couleur pouvant aller de l’incolore au jaune-vert, son odeur légèrement boisée et poivrée, telle sont les caractéristiques facilement identifiables de cette huile. L’α-pinène, son composant majeur, couplé à la présence de Δ-3-carène, de β-caryophyllène et de limonène représentent l’essentiel des composants de l’huile essentielle de Genévrier commun : c’est une huile anti-infectieuse par excellence, très efficace notamment en cas d’infections respiratoires, couplées à des épisodes de toux.
  • Une autre variété, le genévrier commun érigé à terpinéol, plus riche en terpinène, reste plus approprié pour traiter les lithiases biliaires ainsi que les insuffisances hépatiques légères.
  • Le genévrier de Virginie renferme des cédrennes et du cédrol, lui conférant ainsi des propriétés décongestionnantes et tonifiantes veineuses : les varices, les jambes lourdes et gonflées ainsi que les hémorroïdes internes en sont les principales indications. Cette huile essentielle, à raison de 20 gouttes associées à 20 gouttes d’huile essentielle de citron et de cyprès, diluées dans une huile végétale de macadamia ou de germe de blé( 100ml) , constituent une parfaite synergie anti-cellulite : l’huile essentielle de genévrier contribue à éliminer les problèmes de rétention d’eau, tout en favorisant l’amincissement de par son action diurétique. Il suffit de se masser les zones plus « chargées » au moins une fois par jour avec ce mélange.
  • Antirhumatismale et antalgique, elle reste l’huile essentielle incontournable pour calmer les rhumatismes, en favorisant l’excrétion des toxines rénales et de l’acide urique. En frictions localisées ou en bains, à raison de 5 gouttes diluées dans un peu de sel marin ou de poudre de lait, les épisodes d’arthrite, les névrites, les crises de sciatique, les douleurs en général peuvent être ainsi calmées.
  • Les infections intestinales, avec association de spasmes et de gaz peuvent être calmées par l’utilisation de cette huile.
  • Quelques gouttes déposées sur le coussin préféré de votre chien en éloigneront les puces et les tiques.
  • En cuisine, cette huile peut agréablement remplacée les baies de genévrier : 1 à 2 gouttes ajoutées dans votre potée de choux, votre choucroute ou vos plats mijotés feront merveille, à condition de ne pas dépasser la dose.

Les précautions d’emploi de l’huile essentielle de génévrier :

  • En cas de surdosage et d’utilisation prolongée par voie orale, cette huile peut présenter une néphrotoxicité, en provoquant une irritation au niveau des reins. Elle reste formellement contre-indiquée en cas d’inflammation rénale, de néphrite et d’insuffisance rénale.
  • Cette huile essentielle est Irritante pure sur la peau et doit donc toujours être utilisée , diluée dans une huile végétale. Réservée à l’adulte, elle reste contre-indiquée chez l’enfant ainsi qu’à la femme enceinte.

En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil auprès d’un thérapeute confirmé : la prescription d’huiles essentielles par voie orale est réservée exclusivement aux médecins.