Posted on

Acide aminé essentiel dit non-essentiel, le corps humain pouvant le fabriquer, l’alanine (L-alanine) fait partie des 20 acides aminés contribuant à fabriquer des protéines.

Acide aminé essentiel dit non-essentiel, le corps humain pouvant le fabriquer, l'alanine (L-alanine) fait partie des 20 acides aminés contribuant à fabriquer des protéines.

Acide aminé essentiel dit non-essentiel, le corps humain pouvant le fabriquer, l’alanine (L-alanine) fait partie des 20 acides aminés contribuant à fabriquer des protéines.

Le rôle de l’alanine :

L’alanine, l’un des plus petits acides aminés avec la lysine, fut isolé pour la première fois en 1879.

 

  • Cet acide aminé peut être créé dans les cellules musculaires au départ du glutamate (processus de transamination) puis, une fois arrivé dans le foie, l’alanine se transforme en pyruvate, raison pour laquelle cet acide aminé est dit non-essentiel : pas de production d’énergie sans la présence d’alanine car il contribue notamment à augmenter le taux de glucose au niveau sanguin, sans oublier sa présence dans les sécrétions prostatiques.
  • Le système immunitaire ne saurait se passer de cet acide aminé, du fait de son rôle dans la production des globules blancs ( lymphocytes).
  • De par sa composition chimique (groupe méthyle), l’alanine peut aider à éliminer les phosphates, parfois trop présents au sein de l’organisme tout comme certains produits nocifs.

Où trouver l’alanine ?

  • Cet acide aminé reste présent dans peu d’aliments représentés surtout par l’avocat, certaines viandes (bœuf et volailles) ainsi que dans le blé et les produits laitiers.
  • Des chimistes, en 1948, ont découvert des dérivés de la β-alanine, une autre forme chimique de cet acide aminé qui offrent une saveur sucrée plus intense que le saccharose.

Les doses d’alanine recommandées :

  • Les doses recommandées restent très larges puisqu’elles oscillent entre 500 et 2000 mg/jour, les carences bien que quasi-inexistantes n’étant pas synonymes de symptômes particuliers.
  • Toutefois, l’alanine présente une action opposée à celle de la taurine : mieux en tenir compte en cas de prise concomitante.